CONTE D'AFRIQUE

              N'GUL ET LES JUMEAUX

Il était une fois, un gros serpent appelé Ngul, qui vivait entre un village et une plaine verdoyante. Dans la plaine verdoyante, on trouvait de bonnes herbes pour le bétail. Une rivière coulait à proximité, donnant ainsi la possibilité aux animaux de s'abreuver, sans avoir à parcourir de longues distances. De nombreux bouviers emmenaient leurs bêtes dans la plaine verdoyante pour les nourrir. Ils y séjournaient plusieurs mois loin de leur famille. Tantôt, les bouviers rendaient visite à leur famille au village, tantôt les villageois rendaient visite à leurs parents bouviers et leur apportaient de la nourriture. C'est la raison pour laquelle le chemin entre la plaine et le village était toujours fréquenté.

Un jour, le serpent Ngul eut faim. Il sortit sur le chemin entre le village et la plaine verdoyante. Il ouvrit grandement sa bouche en mettant une lèvre au sol et l'autre au-dessus du ciel. Les gens qui empruntaient le chemin, marchaient tous inconsciemment à l'intérieur de sa gueule. Ils ne pouvaient rien voir parce que sa gueule était très très grande. Quand le serpent fut rassasié, il ferma la bouche, enfermant ainsi tous ceux qui avaient emprunté le chemin. Ainsi, plusieurs personnes disparaissaient chaque année et personne ne savait où elles se trouvaient.

Il y avait dans le village une femme veuve. Son mari avait été avalé par Ngul, le gros serpent, alors qu'elle était enceinte. Plus tard, elle donna naissance à des jumeaux qu'elle appela Ngor et Madit.

Un jour , ils interrogèrent leur mère :

-Maman , où est notre père?

-Alors qu'il emmenait les vaches dans la plaine verdoyante, votre père a soudainement disparu, répondit la mère. Plusieurs personnes ont également disparu sur le même chemin. On raconte qu'un énorme serpent dont on ne voit pas la gueule, avale les passants.

Les jumeaux alors âgés de 14 ans, firent savoir à leur mère qu'ils se rendraient dans la plaine afin de retrouver leur père. Mais la mère, qui ne voulait pas perdre ses seuls enfants, refusa de les laisser partir. Les jumeaux, déterminés, décidèrent de s'en aller la nuit pendant que leur mère dormait. Ils s'engagèrent sur le chemin vers la plaine avec leur vaches.

Arrivés sur le chemin, les jumeaux alignèrent leurs vaches à la queue leu leu dans une longue file. Ils se mirent à l'arrière et laissèrent les vaches marcher devant? A chaque pas, les jumeaux criaient le nom de la première vache , celle en tête de la file.

-Roaa, m'entends- tu?

Et celle-ci répondait d'un retentissant meuglement "Meuuuh". Dès lors ils étaient sûr que la vache était toujours présente et pouvaient continuer à faire avancer le troupeau. Ils répétèrent cette astuce tout au long de la marche.

Une heure plus tard, les jumeaux appelèrent Roaa, Mais cette fois-ci, elle ne répondit pas. Ils appelèrent la deuxième vache, mais celle-ci ne répondit pas non plus. La troisième , la quatrième, puis la cinquième vache, mais toujours pas de réponse. Ce fut finalement la sixième vache qui répondit à leur appel. "c'est certainement là que commence la bouche du serpent" se dirent les jumeaux. Ils firent sortir leurs épées, entrèrent dans la gueule du serpent et se mirent à le découper de l'intérieur, en partant de la tête jusqu'à la queue. Le serpent mourut instantanément. Les gens et les animaux qui étaient à l'intérieur du serpent furent sauvés. Et les jumeaux purent enfin retrouver leur père. Quelques années plus tard, une rivière se forma à l'endroit où le serpent fut vaincu. On lui donna le nom de Ngul, en souvenir du gros serpent avaleur d'hommes.

         MORALE de L' HISTOIRE : rien n'est impossible avec de la détermination et du courage.

                                 (Kosséa GNAGO et Camilla KANGAH)

Retour au blog