LA MYTHOLOGIE GRECQUE

DANS LES MYTHES FONDATEURS : "SISYPHE et SON ROCHER"

Sisyphe subit aux enfers un châtiment éternel : Il roule devant lui, sur une forte pente, un énorme rocher constamment prêt à tomber, ce qui oblige le malheureux à renouveler sans cesse son épuisant effort.

Dans ce mythe ,Camus lisait l'absurdité de la condition humaine; Chez les grecs cependant, le fils de d'Eole semble mériter sa peine tant il se montre sans scrupules, tant sa vie est rythmée par des ruses bien peu honnêtes.

A l'occasion d'un passage chez Autolycos pour récupérer les troupeaux qui lui avaient été volés - sans contestation possible, car il avait pris soin de graver son nom sur les sabots des bêtes- il est assez habile pour devenir l'amant de la fille de son hôte alors qu'elle devait épouser Laërte le lendemain même. L'ingénieux Ulysse serait donc son fils.

Autre trahison : pour obtenir du dieu- fleuve Asopos qu'il fasse jaillir une source sur la citadelle de sa ville de Corinthe, il lui révèle que sa fille Egine, qu'il cherchait éperdument, avait été enlevée par Zeus. Il s'attire, on s'en doute les foudres du dieu de l'Olympe ! Dans l'Odysée d'ailleurs, celui- ci pour le punir, lui envoie la" mort" elle-même, mais Sisyphe réussit à surprendre Thanatos et à l'enchaîner. Les hommes ne mourant plus, Zeus doit intervenir pour faire cesser cette plaisanterie !

Mais Sisyphe réussit encore à retarder sa propre mort. Lors de l'échéance fatale, il interdit à sa femme de lui rendre les honneurs funèbres et, en conséquence, obtient son renvoi dans le monde des vivants où il s'installe durablement au lieu d'accomplir les rites nécessaires à son passage dans l'au-delà. Lorsqu'il finit par mourir, les dieux ,qui n'aiment pas être dupes, ont tenu à lui faire payer son manque de scrupules.

Retour au blog