MYTHOLOGIE GRECQUE

DANS LES MYTHES FONDATEURS : "LA BOÏTE DE PANDORE"

"Ouvrir la boîte de pandore" : s'exposer, par une curiosité ou une initiative imprudente, à des surprises désagréables....

Pandore est un présent de Zeus aux hommes à qui Prométhée vient de remettre le feu dérobé aux dieux. "Moi, en place du feu, je leur ferai présent d'un mal en qui tous, au fond du coeur, se complairont à entourer d'amour leur propre malheur."

Héphaïstos façonne, de terre et d'eau, un séduisant corps de vierge à l'image des déesses de l 'Olympe; Athéna la pare et lui enseigne ses travaux: "le métier qui tisse mille couleurs", Aphrodite lui confère la grâce et " le douloureux désir", mais sur ordre de zeus, Hermès met en elle "mensonges, mots trompeurs, coeur artificieux". Elle s'appellera Pandore "parce que ce sont tous les habitants de l'Olympe qui, avec ce présent, font présent du malheur aux hommes qui mangent le pain"

Pandore, rayonnante de séduction, est envoyée à Epiméthée (qui contrairement à Prométhée, réfléchit après....trop tard). Etourdiment il accepte le cadeau et c'est la catastrophe! La race humaine vivait auparavant à l'abri des peines, de la rude fatigue, des maladies qui apportent le trépas. A peine sur terre, Pandore ouvre, non pas la boîte, mais la jarre et aussitôt s'en échappent tous les maux : la terre en est pleine, la mer en est pleine, seul, au fond de la jarre, reste coincé Elpis, l'espoir.

Le mythe de Pandore explique , par la femme, tous les maux de la condition humaine..... une misogynie stupéfiante dont on retrouvera longtemps la trace en Grèce! "quand elle te fait des sourires, des séductions irrésistibles, ça n'est pas qu'elle te trouve à son goût, elle pense à ta grange! c'est à dire au blé que tu as mis de côté...." La femme est un frelon qui dévore le travail de l'homme et l'épuise..... elle est un ventre, un gaster que dissimule la belle apparence du cadeau. La métaphore de la jarre (ou de la boîte) est une façon de dire les conséquences de ce "beau mal". Avant elle, les hommes naissaient de la terre, ils ne connaissaient ni la souffrance, ni la maladie, ni la vieillesse. Dorénavant, ils naîtront du ventre de la femme, ils grandiront, deviendront vieux et , finalement mourront.  La mort est dans le mythe de Pandore, la marque de la condition humaine. 

 

Retour au blog